Les différents accessoires BDSM pour vos débuts

Menotte et talon bdsm

Si vous avez déjà suivi 50 Nuances de Grey, le film à succès de Jamie Dornan et Dakota Johnson, vous savez que le BDSM n’est pas une pratique aussi dramatique que le veut la croyance populaire. Cette pratique aurait même selon une certaine étude, les mêmes vertus que le yoga, une activité réputée pour être une solution efficace contre le stress. Si vous vous sentez appartenir à cet univers et que vous vous questionnez sur les accessoires à acquérir pour débuter, voici pour vous une liste qui vous sera fort utile.

Les accessoires pour s’essayer au BDSM sans se ruiner

Pour vos débuts dans cet univers, il est tout à fait normal de se sentir un peu perdu. Vous êtes après tout encore à la phase expérimentation et vous pouvez toujours rebrousser chemin si ce monde ne vous convient plus. L’objectif n’étant pas de dépenser une fortune en matériel avant de se rendre compte que son amour pour cette pratique n’était qu’éphémère, pourquoi ne pas s’essayer au jeu avec les objets  basiques de la maison ? Ah oui ! Il faut dire que les accessoires BDSM ne sont pas donnés aussi.

Vous aurez besoin du foulard ou d’un bandeau pour expérimenter le cacher de la vue. En BDSM, faire l’impasse sur le sens de la vue, vous permet de vivre une soumission plus excitante. Le maitre, pour sa part, n’aura pas honte de profiter de la vulnérabilité de son ou sa partenaire et pourra se donner à toutes sortes d’expériences nouvelles. En guise de menottes, une écharpe ou une cravate pourrait faire l’affaire. Elles peuvent toujours aussi servir de fouet.

Les menottes, fouets et martinets

Une fois tous les doutes levés sur votre appartenance à ce monde, il vous faudra du matériel pour vous épanouir pleinement. En tête de liste, les menottes sont incontournables dans le domaine. Elles permettent à la personne soumise de se livrer pieds et poings liés à l’ensemble des fantasmes de son dominant. Il y a différents modèles pour différents scénarios et sensations sur le marché. Tâchez de bien vous informer avant d’en acheter.

Le fouet et ses variantes sont également indispensables au sadomasochisme. En effet, une séance de soumission sans une bonne fessée s’apparente à un repas sans goût. La flagellation n’est toutefois pas une expérience à prendre à la légère. Cela nécessite une certaine maitrise pour le dominant et de la conviction pour le soumis. Alors, pour vos débuts commencer par des actions très simples et une cravache légère. Le martinet ou le chat à neuf queues sera pour bien plus tard.

Les jeux de bougie

Vous le savez n’est-ce pas ? Les bougies ne servent pas que de décoration dans les salles de soumission. Verser quelques gouttes de la cire de bougie chaude sur le corps du partenaire soumis donne droit à une ambiance torride. Vous ne vous en lasserez peut-être plus. Pour ce qui est de la sélection, opter pour les bougies de massage, elles sont plus douces et plus sensuelles. Naturellement, même si c’est de façon consentante, endurer la douleur de plusieurs dizaines de brûlures n’est pas une chose facile. Aussi, pour rendre la sensation aussi douce que possible, vous devez privilégier les parties du corps comme le dos, les bras, les jambes, le ventre, etc.

En somme, le BDSM n’est pas du tout une expérience à fuir. Il est même très bénéfique pour les couples en manque d’expériences sensuelles nouvelles. Alors, n’hésitez pas à l’essayer.

Laisser un commentaire